Le mal a dit

« Oh la la, tu parles quand même beaucoup de ton corps malade ». « Ah, tu as aussi ça qui te va pas ! » « Mais y a rien qui va dans ton corps, oh oh oh », « Oh ça va, tu n’es pas non plus handicapée ». « Ben te plaint pas, tes maladies au moins elles ne se voient pas ». Ou les pires ; « Vous êtes jeunes donc vous avez la santé, mademoiselle », « Non mais, elle exagère, y a rien de grave ». « Vous avez si mal que ça ? »

Ben non connard. J’invente, moi j’adore ça, inventer des trucs. Ouais c’est vrai, ça me ferait pas super plaisir d’avoir un corps en bonne santé. C’est vrai que j’adore rester des heures dans un hôpital en attendant mon tour pour rentrer dans un tube qui teste bien ma claustrophobie. J’adore ne pas pouvoir faire de la course à pieds, ne pas pouvoir faire de l’équitation, ne pas pouvoir faire de manèges à sensations, ne rien pouvoir faire sans peut-être finir alitée pendant des semaines. J’adore ne pas pouvoir porter mes sacs de courses. J’adore que l’on me prenne pour une jeunette, ouais, mais j’adore surtout que l’on me rappelle bien que je devrais avoir la santé. J’adore ouvrir mon agenda et voir 40 milles RDV chez différents médecins, et changer toujours parce qu’ils ne trouvent jamais pourquoi j’ai mal. J’adore prendre mes vacances en fonction de la non-présence des RDV médicaux.

Alors, c’est vrai, je suis pas en train de mourir. C’est vrai, je ne suis pas à l’hôpital toujours. C’est vrai, j’ai ma semi liberté. Je n’ai jamais dit le contraire en fait. Juste laisse-moi m’exprimer comme je l’entends quand je parle de mon corps qui est, oui, malade, oui, souffrant, oui, fatigué.

Ta gueule, connard.

2 commentaires sur “Le mal a dit

  1. Je plussoie. Les handicaps et maladies invisibles sont tres difficiles a vivre. On doit les verbaliser et donc se justifier. Dans ma ville, il y a une navette gratuite qui fait le tour du centre pour que les gens puissent aller aux courses sans marcher. Resultat, des handicapés, des enfants seuls et des personnes âgées. Combien de fois, j ai entendu mais pourquoi elle marche pas elle, elle est jeune et en plus, elle prend de la place avec son chariot de cours et patati et patata et ta gueule aussi…. Merci, ca fait du bien🙏

    J'aime

    1. On est bien d’accord ! Je suis de tout coeur avec toi… Moi j’ai les nerfs quand on me fusille du regard dans les transports en commun parce que je ne laisse pas ma place à des personnes « âgées » en pleine forme (quand tu portes des hauts talons j’imagine que t’as bien la forme quand même) tandis que je meurs de douleur. Histoire vécue. J’ai laissé ma place du coup. ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s